Poule bleue, de Claire Garralon, offert dans l’Ain.

28 juillet 2020

Dans le cadre de l’opération « Premières Pages », le Conseil départemental de l’Ain a lancé pour la 8e année le Prix Graines de lecteurs : un concours où les enfants, accompagnés de leurs parents, assistantes maternelles ou professionnels de la petite enfance, ont été invités à voter pour leur album jeunesse préféré. 2504 enfants issus de 45 bibliothèques et de 50 structures petite enfance (crèche, halte-garderie, relais assistantes maternelles…) ont participé à l’édition 2020.

Poule Bleue

Dans la catégorie Petits, c’est Poule bleue de Claire Garralon qui a été choisi par les jeunes lecteurs ! L’autrice et les éditions MeMo sont très heureuses de cette opportunité de partager avec de nouvelles familles une histoire d’amour et d’émancipation. Un grand merci.
Dans la catégorie Grands, c’est La petite poule rousse et rusé renard roux, de Pierre Delye et Cécile Hudrisier, paru aux éditions Didier jeunesse, qui a été élu.

Durant toute une année, la direction de la lecture publique proposera, par l’intermédiaire des bibliothèques et des médiateurs, des animations autour des deux albums offerts.

Quatre livres pour découvrir le monde

6 juillet 2020

Les vacances sont arrivées, et avec ou sans voyage, partons à la découverte du monde.

Pour les futurs ethnologues et les férus de tampons-pomme de terre, l’ABC des peuples de Liuna Virardi.

ABC Peuples

 

Pour les pilotes d’avion en devenir ou les amateurs de modélisme, L’aviateur d’Hubert Poirot-Bourdain.

Pour les intrépides, les insolents et les boute-en-train, Tony Casse-cou de Josef Bruckner et Josef Lada.

Tony Casse Cou

Pour les voraces et ceux qui rêvent de Paris, Laurent le Flamboyant, de Karen Hottois, illustré par Julia Woignier.

Laurent le Flamboyant

 

 

L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine, Prix Sorcières 2020 !

2 juin 2020

L'arrêt du coeur

 

« Simon, jeune narrateur de ce superbe roman, est tout désemparé. Depuis quelques jours, il rend visite à Françoise, concierge de son immeuble pour qu’elle lui raconte ce fameux jour, le jour où elle a trouvé le corps sans vie de Simone, nounou et vieille amie de Simon. Partie comme ça, alors qu’elle prenait son petit déjeuner. D’un arrêt du coeur. Dans sa cuisine. Comment peut-on se lever un matin, le coeur léger, guilleret, se préparer un petit-déjeuner et mourir juste après? Simon n’était pas prêt. Simone était ce refuge, ce bout de femme si vivant, si rêveur. Elle avait même une théière à voeux, placée dans sa cuisine. Sur un morceau de papier, on y posait ses espoirs les plus fous, et on laissait faire le destin. Mais Simone était claire: «voeux lus, voeux foutus». Alors Simon n’a jamais su qui, en dehors de lui, confiait ses voeux à la vieille théière. Mais maintenant que Simone n’est plus là… On n’en dévoilera pas plus sur ce texte si tendre. Il y est question du deuil, des souvenirs, des rituels que crée une relation d’amitié. Il est question de secret, d’intimité, de refuge et d’amour. De ce que l’on croit connaître de l’autre et de tout ce que l’on ignore. Un texte d’une grande subtilité, parfaitement mis en lumière par les illustrations d’Anaïs Brunet. »  La Carline, librairie Sorcières de Forcalquier

 

Un grand merci aux librairies Sorcières et aux bibliothécaires de l’ABF pour ce prix Sorcières carrément passionnant mini !
Félicitations à Agnès Debacker, Anaïs Brunet, Chloé Mary, et à Simone et Simon !

 

Agnès Debacker : « Simon est un jeune garçon d’une dizaine d’années. Il sort doucement de l’enfance. Ce moment de la vie où les adultes sont des personnes importantes, essentielles. Des humains auxquels on s’accroche de peur de perdre pied. Tour à tour, dans le meilleur des cas, ils sont une projection, une assurance, un réconfort. C’est ce qu’est Simone pour lui. »

Quatre livres pour un week-end de promenade !

16 mai 2020

2005_JouetsDesChamps

C’est une journée magnifique pour se promener… partons à la chasse aux trésors ! Coquelicot-poupée ou graine-hélicoptère, la nature est pleine de surprise dans Jouets des champs d’Anne Crausaz.

2005_CEstLePrintemps

Continuons avec une descente en barque sur la rivière, à la recherche de la petite cane Madelon, dans C’est le printemps Jeanne-Marie de Françoise.

2005_Batistou

Puis découvrons l’autre, avec Batistou de Nada Matta, où une petite fille et un âne s’apprivoisent le temps d’une balade.

2005_NousAllonsAuBois

Quoi de mieux qu’un bon goûter après une journée ensoleillée ? Alors en route pour la cueillette des myrtilles, suivons les deux chatons de Nous allons au bois de Junko Nakamura !

 

 

Le livre du libraire : Anne, de Tropismes

5 mai 2020

En tant qu’éditeur, nous revendiquons l’existence d’un fonds MeMo, d’un catalogue d’auteurs dont les titres ont une longue vie, échappant au pilon et étant même réimprimés. Nous louons le soutien des libraires indépendants, qui n’hésitent pas à faire vivre ce fonds, et non pas uniquement les dernières parutions. Dans nos conversations, ils nous citent souvent leur livre MeMo préféré, celui qui les a marqués, qu’ils chérissent et qu’ils tiennent à avoir dans leur librairie, qu’importe la date de parution. Nous avons eu très envie de partager leurs mots avec le plus grand nombre, ce regard un peu différent du nôtre sur des œuvres que nous aimons profondément.

Anne, de la librairie bruxelloise Tropismes, nous parle de Pull, de Claire Lebourg, paru en 2019.

Pull c’est un chien, c’est un livre, c’est une histoire avec des dessins formidables, c’est un format qui est bien pour la lecture à haute voix, c’est un format qui est parfait pour les enfants qui apprennent à lire. C’est un livre pour ceux qui veulent des histoires rigolotes. C’est un livre pour ceux qui ont le cœur tendre. C’est un livre pour les familles nombreuses dans lesquelles justement le grand garçon a le cœur tendre, la deuxième est un sacré numéro, le petit dernier est en fait bien trop petit, mais il adore les chiens, alors il adore ce livre. Quant à Pull, il ne demande qu’à vous rencontrer, c’est un chien sociable qui, en l’absence d’un maître, va découvrir les joies de la vie en communauté et nous avec lui. Je vous laisse découvrir les occupations d’une joyeuse bande de chiens sans maîtres, logés comme des pachas dans un vieux train merveilleusement accueillant, quelque part dans une jungle qu’on dirait faite de primevères et de rhubarbes…
Le tournant du livre, pour moi, c’est la rencontre de Pull et de Brimbelle, une chienne abandonnée au poil sale et à la mine fatiguée dont les petits yeux quasi-fermés, sur cette page de gauche, feraient flancher le cœur le plus endurci… Mais l’histoire finit bien, on ira se coucher avec encore un sourire sur les lèvres, le cœur attendri par la grâce de Pull, ce petit chien brun et blanc au physique sans façons, par la grâce de Claire Lebourg (merci, merci, Claire Lebourg), par ce livre beau, pas trop grand, juste assez épais, avec un texte pas trop serré mais quatre-vingt huit pages quand même, presque un petit roman, édité avec amour par les éditions MeMo.
Pull

Retrouvez l’ensemble des chroniques de libraires.