L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine

Depuis que Simone n’est plus là, Simon vient chaque jour dans la minuscule loge de Françoise, la concierge de son immeuble, pour boire un petit jus et, surtout, pour entendre l’histoire de Simone. Trois coups de sonnette, le murmure de la radio dans la cuisine, la tête de Simone dans son café au lait. Le cri de Françoise. Simone est morte d’un arrêt du cœur, et Simon, lui, a beaucoup de mal depuis avec son cœur en peine.

Simon et Simone, c’était les deux faces d’une amitié folle, les gâteaux immangeables au gingembre, la bougie qui pète, les sauts endiablés sur les canapés et les danses à deux sur Hector la Pizza. Et aussi, leur objet magique : leur théière à vœux, remplie à ras bord de petits papiers.

Alors, soudain, Simon se dit que cette théière peut faire beaucoup pour son âme triste. Il doit la récupérer chez Simone. Il doit lire tous les secrets écrits. Simon ne sait pas encore qu’une cuisine encombrée peut renfermer un grand et beau mystère.

 

Agnès Debacker : « Simon est un jeune garçon d’une dizaine d’années. Il sort doucement de l’enfance. Ce moment de la vie où les adultes sont des personnes importantes, essentielles. Des humains auxquels on s’accroche de peur de perdre pied. Tour à tour, dans le meilleur des cas, ils sont une projection, une assurance, un réconfort. C’est ce qu’est Simone pour lui. »

 

Lisez l’édition des Nouvelles de Polynies et le blog Nouvelles de Polynies

Agnès Debacker
Anaïs Brunet

Collection Polynie, dirigée par Chloé Mary.
ean 9782352894148 11 € 
Impression en quadrichromie. 
108 pages. 14 x 19 cm
. 
Février 2019.