Hamaika et le poisson

Sous son plumage maigrichon, Hamaika est poule bien curieuse. Elle aime s’aventurer loin du poulailler, toujours plus loin. Pour ses consœurs poules, Hamaika a un grain. Pas un grain de maïs, puisqu’elle oublie souvent de se nourrir, mais un grain perché en haut de son cou interminable : Hamaika a la tête en l’air parce que le cœur traversé. Dans ses yeux avides, tout et chacun est un enchantement permanent.

Justement, un jour particulier de rêverie, Hamaika marche sur la queue d’un poisson échoué sur la plage. Il se passe quelque chose entre eux. Quelque chose d’hypnotique, de magique. Lui aussi, il est curieux, exceptionnel. Tout à leur joie amicale, ils décident de faire les présentations aux uns et aux autres. C’est la catastrophe. Désormais, il va falloir battre des ailes.

 

Pierre Zapolarrua : « Hamaika est une figure éminemment positive. On retrouve l’image des humanistes de la Renaissance, poètes et scientifiques, ouverts sur tout. Avec une démarche très empirique : essayons, on verra bien ! Elle figure en ce sens cette soif inextinguible de connaissances, cette infinité de connaissances, comme il y a une infinité d’êtres, d’existences qu’une vie entière ne suffit pas à embrasser. »

Pierre Zapolarrua
Anastasia Parrotto

Collection Petite Polynie.
dirigée par Chloé Mary
ean 9782352894131 9,50 €
Impression en quadrichromie.
72 pages. 14 x 19 cm
.
Janvier 2019.