Malika Doray illustre pour Petits & Grands

25 mars 2019

Petits et Grands Malika Doray

À Nantes, le festival Petits et Grands a initié en 2015 un partenariat avec MeMo, pour allier le travail d’illustrateurs•trices avec un festival pour le jeune public de grande qualité. Il est toujours bon que ces deux champs artistiques, l’illustration pour le livre jeunesse et le spectacle vivant se rencontrent. Et il est encore plus heureux que ce soit avec un éditeur du même territoire que cet accord se trouve. C’est un véritable partenariat qui est né et se poursuit d’édition en édition depuis 2015.

Émilie Vast a signé la première collaboration, pour l’édition de 2015,  puis Junko Nakamura a pris la relève en 2017. Cette année, c’est à Malika Doray que le Festival Petits et Grands a souhaité offrir la belle invitation. Connue pour la rondeur chaleureuse de ses animaux-personnages, elle a mis en scène une grenouille qui nous fait de grands signes ! Nul doute que petits et grands la suivront au Château et dans tous les lieux habités par le Festival. Merci à Petits et Grands, et en avant pour cette prochaine édition.

Empreintes et filiations entre artistes du livre, au Centre André François

18 mars 2019

Du 15 mars au 7 mai, le Centre André François présente l’exposition Avant et Maintenant, empreintes et filiations entre artistes du livre pour enfants.

Avant et maintenant Centre Andre Francois

« D’avant et de maintenant », c’est ainsi que le quatuor vocal The Hilliard Ensemble définissait les œuvres qu’il interprétait, chantant Roland de Lassus comme John Cage, Palestrina comme Arvo Pärt. De même, les éditions MeMo n’éditent pas des livres d’artistes du livre du passé ou contemporains, mais des livres intemporels, conçus à l’adresse des enfants, qu’ils aient été créés au XIXe siècle ou aujourd’hui. L’exposition offre un voyage dans le temps, le temps des innovations artistiques, du précurseur de la ligne claire qu’est Walter Crane à la mise à plat d’un petit bestiaire comme l’a conçu Gay Wegerif. Mais c’est aussi à un voyage dans l’espace du livre, lieu sans bornes, toujours réinventé, que nous vous convions.

Depuis 1993, nous n’avons cessé d’explorer ce qui relie ces œuvres, qu’il s’agisse de filiations revendiquées ou d’échos parfois ténus. Nous avons aimé emprunter tous les chemins de la création, du premier « livre visuel » de Lissitzky, destiné aux enfants, en 1922, aux jeux de formes et de couleurs d’Anne Bertier, en passant par Nathalie Parain et Fredun Shapur. Les voyageurs de l’exposition pourront passer de la novatrice tension des formes chez Hellé, en 1911, à l’utilisation de l’aplat induit par le dessin à l’ordinateur de Janik Coat, mais ils pourront aussi emprunter des chemins buissonniers pour croiser les délicieuses inflorescences de Dan Stanciu, datant de 1975, et celles de Jeanne Macaigne, dessinées en 2017. Sandra Machado, pour Cobra Norato, poème épique du modernisme brésilien a puisé dans le corpus graphique des Indiens Kayapo ; tout comme Ghislaine Herbéra, dans la diversité des masques du monde. Les premiers Sendak ont inspiré à Mélanie Rutten ses contes intensément empathiques. Malika Doray et Remy Charlip ont en commun une philosophique tendresse appuyée sur la fluidité d’un simple trait. La genèse du dessin d’Anne Crausaz, ce sont les affiches suisses de Delessert, dans les années 1970. Les artistes n’ont cessé de s’affranchir des images qui les ont formés, mais il est passionnant d’assister au fil des ans au renouvellement incessant de cette grande spirale, empruntant ici, redistribuant là, créant toujours.

Nous n’aurions pu tisser tous ces liens sans les amis, érudits, collectionneurs, associations, qui ont partagé leur savoir avec nous, et nous ont permis de garder l’œil ouvert en nous transmettant leur passion. L’association des Trois Ourses, surtout, est à la source de certains des plus beaux livres qu’il nous a été donné de rééditer ou d’éditer pour la première fois.

Plutôt qu’une parentèle, nous avons choisi une constellation d’auteurs et d’artistes, pour témoigner autant d’un choix éditorial que d’une exploration du croisement des influences et des inspirations.

MeMo au salon Livre Paris 2019

12 mars 2019

Du 14 au 18 mars, les éditions MeMo seront présentes au salon Livre Paris, sur le stand E59, regroupant les éditeurs de la région Pays de la Loire.

Feuilletez nos dernières parutions mais découvrez aussi en avant-première les trois nouveautés du mois de mars : Pombo Courage, Petite Polynie d’Émile Cucherousset, illustré par Clémence Paldacci ; Chnourka de Gaya Wisniewski et Jusqu’en haut d’Émilie Vast.

Le vendredi 15, à 11h30, Gaya Wisniewski sera présente sur la scène jeunesse, en compagnie de Juliette Binet. Les deux illustratrices dessineront sur le thème Noir et blanc, accompagnées par Anne Clerc.
À 16h, Tom Lévèque animera un débat sur les questions de stéréotypes de genre et de féminisme à partir de plusieurs romans, dont La petite épopée des pions d’Audren.

 

Oiseau, carte blanche aux éditions MeMo à Nîmes

8 mars 2019

Une exposition visuelle, sonore et interactive, du 13 mars au 2 juin 2019, à Nîmes

Oiseau

La ville de Nîmes, les Bibliothèque et le Carré d’Art ont invité les éditions MeMo, et les auteurs de la maison, pour une carte blanche au printemps 2019. Une thématique s’est imposée, l’Oiseau. Comme source d’inspiration esthétique, mais aussi pour explorer avec cet animal merveilleux tous les champs de la création, musique, cinéma, littérature et science.

Pour un éditeur, il est rare de se voir ainsi confier le commissariat d’une exposition et de pouvoir collaborer avec l’exceptionnelle équipe de médiathécaires, artistes et médiateurs culturels du Carré d’Art. Les propositions ont été reprises, augmentées, et le projet à présent s’est ouvert sur une programmation foisonnante qui mettra en valeur les propositions artistiques de quatre auteures et illustratrices : Anne Crausaz, Ariadne Breton-Hourcq, Laurence Lagier et Emilie Vast. Ces quatre artistes ont investi trois lieux différents au Carré d’Art.

Anne Crausaz nous attendra dans la grande salle d’exposition pour une exposition visuelle, sonore et interactive, créée à partir de l’Oiseau sur la branche, livre-monde qui parcourt une année sur un pommier et s’attache aux oiseaux qui y vivent, y passent, s’y nourrissent.

Ariadne Breton-Hourcq et Laurence Lagier exposent dans l’Atrium des dessins originaux et une installation dédiée non seulement aux oiseaux mais aussi au respect de la nature qui les abrite.

https://www.facebook.com/BibliothequesDeNimes/videos/567854553730092/

Émilie Vast expose dès le grand hall du Carré d’art trois structures-sculptures reprenant des oiseaux présents ou non dans les ouvrages qu’elle a illustrés aux éditions MeMo.

À partir de ces propositions s’est construit un programme unique en son genre, dédié à l’Oiseau, mais qui permettra à tous, petits et grands, de s’émerveiller et approfondir sa connaissance d’un animal qui fait partie de notre monde sensible, et qui surtout doit être, davantage encore, aimé et protégé. Nul doute que ce printemps à Nîmes saura nous ravir et nous émouvoir.

Retrouvez l’intégralité des expositions et événements de cette programmation sur le site des bibliothèques de Nîmes.