La fenêtre de Kenny

Publié en 1956, La fenêtre de Kenny est le premier livre d’auteur de Maurice Sendak. Il y dépeint, dans un long texte illustré à la plume et au lavis, l’univers fantasmagorique d’un jeune garçon.  Il explore, à travers un jeu de questions-réponses, les sentiments d’un jeune enfant solitaire, dans l’univers intime de sa chambre. Entouré de ses jouets, Kenny se réveille au beau milieu d’un songe : il a rêvé d’un jardin où règne d’un côté le jour ensoleillé et de l’autre la nuit étoilée, éclairée par la lune. Pour gagner ce paradis dans lequel il pourrait franchir l’espace du jour quand vient la nuit et jouer sans être obligé de dormir, il doit répondre à sept questions énigmatiques posées par le coq à quatre pieds, présent dans son rêve. Désirant faire advenir ce souhait, courageusement, il se projette, par le biais de ses jouets et de son imagination, dans un voyage intérieur, se déplaçant aisément du monde réel au monde imaginaire.

Ce livre est nourri de l’expérience de Sendak qui, malade, resta souvent alité jusqu’à six ans. Pour contrecarrer ses peurs, son ennui et sa solitude, il exacerba les pouvoirs de son imagination. La profondeur de ce texte, dont l’intensité croît au fur et à mesure des problèmes que doit résoudre Kenny, résulte de la singularité vécue par l’artiste, qui entre en résonance avec l’univers intime des jeunes lecteurs. En se projetant dans les aventures de Kenny, ils pourront donner forme à leurs réalités secrètes. La mise en page très libre donne une respiration à ce livre, dont les illustrations délicates et expressives concrétisent les émotions du jeune héros. En trouvant en lui-même les réponses à ses questions, Kenny a acquis la clairvoyance et la maturité nécessaires pour grandir lui même.

 

Traduction de Françoise Morvan

Maurice Sendak
Françoise Morvan

ean 9782352892939. 17 €

Impression en tons directs. 

68 pages. Cartonné. 20 × 23,9 cm.

Juin 2016.
Des mêmes auteurs