Expositions

EnregistrerEnregistrer

Depuis leur création, les éditions MeMo ont souhaité partager les livres, les auteurs et le chemin éditorial avec le plus grand nombre. Ainsi, des expositions ont été créées, pour faire entrer les lecteurs au cœur du catalogue, les faire découvrir, expérimenter et dialoguer avec les livres. Voici quelques unes des expositions qui ont mis à l’honneur la maison d’édition et son catalogue d’auteurs.

Bibliothécaires, retrouvez les expositions disponibles à la vente et à la location.

memo MeMo, de la feuille au livre

memo MeMo memo MeMo memo MeMo memo MeMo memo MeMo

 

Éditer des livres illustrés, de l’idée à l’objet.

 

Bienvenue dans l’atelier des éditions MeMo. Depuis 1993, nous avons édité des livres d’images d’hier et d’aujourd’hui, des cartes et des plans, des livres d’histoire, de la poésie et des livres d’artistes. Nous éditons à présent des livres illustrés pour les plus jeunes, qu’aiment aussi les plus grands. Nous vous invitons dans cette exposition à découvrir comment naît le livre, qui réunit autour de lui le talent de l’auteur et la création de l’artiste, l’engagement et le savoir-faire de l’éditeur, du photograveur, de l’imprimeur, du façonnier, puis du libraire qui l’a choisi et de la bibliothèque qui vous le fait découvrir.

 

La Bibliothèque municipale de Nantes nous a ouvert ses portes, nous vous ouvrons notre fabrique. Nous avons sélectionné des livres exemplaires de techniques et de démarches différentes, de la gravure sur bois à l’ordinateur, en passant par la gouache ou la sérigraphie. Les étapes de ce travail, esquisses, essais, maquettes se lisent dans les vitrines. Les manuscrits de poèmes parus en revue et des livres d’artistes y figurent aussi. Des originaux, des livres déployés, des essais et des feuilles de passe d’imprimerie sont visibles sur les murs.

 

Le premier livre, Indiennes de traite à Nantes, était né en 1993 de la rencontre d’une technique, l’impression sur presse typographique et d’un désir, celui d’éditer des livres illustrés. C’est la rencontre d’une image, celle des quatre animaux qui figurent sur sa couverture, qui nous donna ce premier choc visuel. Ce sont les images, lourdement chargées d’histoire, de motifs de tissus imprimés destinés à la traite négrière au XVIIIe siècle, conservés au Château de Nantes. Nous avons édité des livres d’artistes, la revue Quaderno, des ouvrages de poésie contemporaine, d’autres consacrés à l’histoire de savoir-faire et d’industries du passé, et bien d’autres pour lesquels nous voulions créer une forme qui serve le propos. Notre compagnonnage avec des musées pour éditer à notre compte, les ouvrages moins connus d’artistes qu’ils exposaient nous a fait rencontrer bien d’autres images les années suivantes, inventer des livres jamais parus, comme Macaronis et autres contes, projeté par Rémizov et Kandinsky, ou L’Île Lincoln, dessin original par Jules Verne de la carte de l’Île mystérieuse, conservé par un de ses descendants, accompagné d’un passage du livre. Tout un catalogue en zigzag mais dont les constantes étaient surtout l’existence d’un fonds d’images et leur reproduction au plus près de leur matérialité première, accompagnée de textes écrits par ceux qui en connaissaient l’histoire et savaient la partager. Nous n’avons pas cessé, à un rythme bien lent tout d’abord, puis vingt ans après avec plus d’une vingtaine de parutions annuelles, d’éditer des livres, d’abord pour les plus grands, puis pour les plus jeunes. Cent comptines, en 1994, fut ce livre charnière : conçu pour accompagner une exposition sur le surréalisme à Nantes, il devint notre premier livre pour enfants.

 

Le maître imprimeur aujourd’hui disparu, Pierre Pasco fut notre premier guide. Daniel Vrignaud, de l’imprimerie Saint-Aignan et sa presse Heidelberg nous enseigna sur place notre métier de fabricants. Ils étaient encore les héritiers des compagnons, imprimeurs depuis Gutenberg, dans des ateliers disciplinés et fraternels. Ils travaillaient pour une petite « industrie fine » dont les jours étaient comptés et ils aimaient profondément leur métier. Sans doute attendris par notre manque de préparation, ils nous donnèrent généreusement les rudiments de la chose imprimée. C’est avec eux que nous nous sommes formés. Nous croyons à la modernité sans âge des images et à leur pouvoir d’évocation, et nous croyons aussi que la qualité de facture et l’innovation graphique s’imposent à l’œil du petit comme du grand. Cette confiance en l’image nous a poussés à privilégier avant tout l’auteur artiste, celui qui crée à deux mains, faisant progresser son récit au fur et à mesure que naît la forme. Nous tentons de mettre toujours la beauté à l’épreuve du sens et de nous effacer devant l’auteur et l’artiste. C’est la seule et grande politesse de l’éditeur, celle que nous avions admirée d’Albert Skira, de Pierre Faucheux dans les ouvrages du Club français du Livre qu’il mit en forme, ou chez Robert Delpire. Tous avaient innové sans oublier que l’éditeur est un artisan au service d’une pensée et d’un art. Nous imprimons en offset dorénavant, presque toutes les presses qui ont imprimé nos premiers livres ont été transformées en outils de découpe, mais nous continuons à vouloir donner à ces ouvrages la même qualité artisanale, le même soin patient. Nous photogravons nous-mêmes pendant des centaines d’heures les images de livres d’autrefois pour les séparer couleur par couleur et les réimprimer en tons directs. Les livres contemporains MeMo sont imprimés après des essais sur machine, certains tons directs sont imprimés plusieurs fois pour en rendre la couleur plus intense.

 

Pourquoi tout cela ? Parce que MeMo rêve que tous ces livres, qu’ils aient été créés hier ou aujourd’hui, donnent à leur lecteur le plaisir de l’objet qui est aussi un chemin vers l’art et vers la littérature. Et que nous continuons à croire à ce beau projet humain qu’est l’atelier du livre.

 

 

Du 17 avril au 31 août 2014, à la médiathèque Jacques Demy de Nantes. 

memo MeMo, de la feuille au livre, guide de l’exposition présentée à la bibliothèque municipale de Nantes, 2014.

Avant et maintenant, empreintes et filiations du livre entre artistes du livre pour enfants

Avant et Maintenant

Avant et MaintenantAvant et Maintenant

 

La Bibliothèque Municipale de Tours a souhaité s’associer aux éditions MeMo pour proposer, à travers une exposition inédite, un dialogue entre artistes du livre pour l’enfant, d’avant et de maintenant.

 

Nous avons souhaité frayer quelques chemins de découverte subjectifs parmi des livres édités depuis vingt-cinq ans chez MeMo. En plaçant une image contemporaine en face d’une création qui l’a précédée de plusieurs dizaines d’années ou d’un siècle, nous voulions leur donner l’occasion d’une rencontre fertile. Si les créateurs font parfois le choix de s’inscrire dans une liation artistique ou la pérennité d’une technique, c’est souvent la simple empreinte que laisse une image, aimée dans l’enfance, qui inspire l’artiste. Ces croisements, ces points de jonction ont le pouvoir de faire courir de livre en livre un air de famille.

 

Des reproductions des pages de ces livres sont disposées autour de vous, en vis-à-vis, pour témoigner autant d’un choix éditorial que d’une exploration des in uences et des inspirations qui s’y croisent. Nous avons disposé dans les vitrines les premières éditions de ces livres, du 19e au 21e siècle, mais aussi des originaux d’illustrateurs ou de graveurs. Nous y avons également exposé des objets et des ouvrages qui nous ont accompagnés dans ce périple de mots et d’images.

Avant et Maintenant

Du 7 novembre 2017 au 6 janvier 2018 à la bibliothèque centrale de Tours. 
Du 15 mars au 7 mai 2019 au Centre André François. 

Cette exposition est disponible à la location.
Avant et maintenant, à la bibliothèque municipale de Tours, 2017.
Présentation des panneaux et des vitrines. Disponible à la location !

Une année MeMorable

MeMorable MeMorable MeMorable

En 2019, la ville de Saint-Nazaire a choisi de mettre en avant les éditions MeMo et de célébrer la littérature jeunesse ! Durant plusieurs mois, la ville a été envahie par Raymond, le fameux escargot d’Anne Crausaz, suivant un parcours interactif, fait d’énigmes et de jeux. Celui-ci mène à la médiathèque Étienne Caux, qui propose des ateliers avec des auteurs et accueille plusieurs expositions consacrées au catalogue de MeMo.

Du 18 février au 31 juin 2018, à la médiathèque Étienne Caux et dans toute la ville de Saint-Nazaire.

Oiseau

Oiseau Oiseau

Le Carré d’Art de Nîmes a invité les éditions MeMo et les auteurs de la maison pour une exposition et des événements au printemps 2019. Le choix d’une thématique s’est imposé, l’Oiseau. Comme source d’inspiration esthétique, mais aussi pour explorer avec cet animal merveilleux tous les champs de la création, musique, cinéma, littérature et science.

 

Pour un éditeur, il est rare de se voir ainsi confier le commissariat d’une exposition et de pouvoir collaborer avec l’exceptionnelle équipe de médiathécaires, artistes et médiateurs culturels du Carré d’Art. Les propositions ont été reprises, augmentées, et le projet à présent s’est ouvert sur une programmation foisonnante qui mettra
en valeur les propositions artistiques de quatre auteures et illustratrices : Anne Crausaz, Ariadne Breton-Hourcq, Laurence Lagier et Émilie Vast. Ces quatre artistes ont investi trois lieux différents au Carré d’Art.

Anne Crausaz nous attendra dans la grande salle d’exposition pour  une exposition visuelle, sonore et interactive, créée à partir de l’Oiseau sur la branche, livre-monde qui parcourt une année sur un pommier et s’attache aux oiseaux qui y vivent, y passent, s’y nourrissent.

Ariadne Breton-Hourcq et Laurence Lagier exposent dans l’Atrium des dessins originaux et une installation dédiée non seulement aux oiseaux mais aussi au respect de la nature qui les abrite.

Émilie Vast expose dès le grand hall du Carré d’art trois structures-sculptures reprenant des oiseaux présents ou non dans les ouvrages qu’elle a illustrés aux éditions MeMo.

 

À partir de ces propositions s’est construit un programme unique en son genre, dédié à l’Oiseau, mais qui permettra à tous, petits et grands, de s’émerveiller et approfondir sa connaissance d’un animal qui fait partie de notre monde sensible, et qui surtout doit être, davantage encore, aimé et protégé. Nul doute que ce printemps à Nîmes saura nous ravir et nous émouvoir.

Oiseau

Du 13 mars au 2 juin 2019, à la bibliothèque Jean Bousquet de Nîmes.